Présentation

Vertiges

de Guilhem Chatir

Seule figure humaine d’un paysage désert, un corps s’abandonne au déséquilibre de sa chute incessante. Dans la boucle de ce temps hors du temps, la fin de chaque geste s’effondre dans le début du suivant : légèreté et pesanteur, tension et relâchement, aplomb et horizon se mêlent ainsi intimement et donnent à voir la virtuosité sensible de leurs Vertiges. La tonalité sombre de la Partita 2 en ré mineur de Jean-Sébastien Bach et en particulier le motif obstiné de La Chaconne redouble et nourrit le vertige de cette boucle incessante. Une conversation s’ouvre ainsi entre la musique et la danse, qui mettent toutes deux leur virtuosité technique au service du sensible.

Guilhem Chatir commence à se former en hip-hop et en cirque. 

Il poursuit sa formation au Conservatoire à Rayonnement National de Toulouse, puis au Conservatoire National de Paris. Il intègre ensuite l’école d’Anne Teresa de Keersmaeker P.A.R.T.S.

Il est interprète pour de nombreuses compagnies prestigieuses telles que Wim Vandekeybus, Yoann bourgeois ou encore Akram Khan. 


Photos

Teaser

Dates

12, 13 novembre 2021, C’est Central, La Louvière (BE)

10 décembre 2021, C’est Central, La Louvière (BE)

22 avril 2022, Centre Culturel de Rixensart (BE)

Crédits

 

Concept, chorégraphie, interprétation

Guilhem Chatir

Création musicale

David Petrlik, Philippe Hattat

Assistanat chorégraphique

Inês Carijó

Création costumes

Anne-Catherine Kunz

Scénographie

Jean Marcouiller

Lumières

Jérôme Dejean

Son

Alex Fostier

Direction technique

Michaël Gits

Regards extérieurs

Thomas Birzan, Margarida Marques Ramalhete

Production déléguée

C’est Central

Diffusion

Arts Management Agency

Coproduction 

Central La Louvière, Charleroi danse, CCN2 – Centre chorégraphique national de Grenoble, LiFE – Centre d’art contemporain Saint-Nazaire

Soutien

La Manufacture Aurillac, C’est Central, Charleroi danse, Montpellier danse, CENTQUATRE-Paris

Presse

 

Guilhem Chatir

Guilhem Chatir

Guilhem Chatir, est né à Toulouse. Il commence par se former en hip hop et en cirque. Il continue son parcours au Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse. En 2010, il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Durant ces années il aura l’occasion de créer des pièces de courte durée aux ateliers chorégraphiques et de participer à la création sacré printemps de Cristiana Morganti.
En 2013, il intègre l’école d’Anne Teresa de Keersmaeker P.A.R.T.S. où il apprend les répertoires de chorégraphes tels que Trisha Brown, Forsythe, Rosas etc. En 2015, il rejoint la compagnie Ultima Vez de Wim Vandekeybus dans la pièce What the body does not remember et en novembre 2015 il commence le nouveau répertoire de la compagnie In Spite of Wishing and Wanting. En 2017, il crée un trio avec la chanteuse Astrid Stockman en collaboration avec Eulalia Ayguadé Farro. En novembre 2018 il commence à travailler avec Yoann Bourgeois sur la pièce Requiem et avec Anton Lachky pour la création Ludum. En décembre 2019 il commence la création de Chotto Xenos, le nouveau solo de la compagnie Akram Khan.

En mai 2020, il initie une création Vertiges, accompagné sur scène du violoniste David Petrlik et du pianiste Philippe Hattat.

 

 

 

Guilhem Chatir – Vertiges