Présentation

Egarés et isolés au détour de nos smartphones et autres appareils électroniques, nous perdons le contact les uns avec les autres. La division est devenue le langage de notre époque. Est-il encore possible aujourd’hui d’être unis, d’être indivisés ? Ne serait-ce que pour un court instant ?

Dans un espace épuré, où public et interprètes se mêlent, Meytal Blanaru défie cette béance qui se creuse entre nous. Les corps se transforment en paysages et le magnétisme opère, comme dans chacun de ses spectacles.

UNDIVIDED nous invite à rêver un îlot d’unité, d’intimité, pour retrouver le goût de l’être ensemble.

Photos

Teaser

 

Dates

2,3,4,5,6 mars 2021, Les Brigittines, Bruxelles 
27 mars 2021, Biennale de danse du Val-de-Marne / La Briqueterie-CDCN du Val-de-Marne, France 

juin 2021 (date précise à confirmer), Korzo, Den Haag, Pays-Bas 
juillet 2021, DANSAND, Ostende (version en extérieure)
La Manufacture CDCN, Bordeaux, France

Crédits

Concept, chorégraphie & interprétation
Meytal Blanaru

Interprétation
Thomas Coumans, Ido Batash, Folliot Scott, Meytal Blanaru

Musique live
Benjamin Sauzereau

Regard dramaturgique
Olivier Hespel

Production déléguée et diffusion
Arts Management Agency

Coproduction
Les Brigittines, Charleroi danse, La Briqueterie CDCN du Val-de-Marne, Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine, POLE-SUD CDCN de Strasbourg, KAAP, Centre Culturel André Malraux – Scène nationale de Vandœuvre-Lès-Nancy, Touka danses CDCN de Guyane, La Manufacture CDCN Nouvelle Aquitaine.

Avec le soutien de
la Fédération Wallonie-Bruxelles – service de la danse, Wallonie-Bruxelles International, Wallonie-Bruxelles Théâtre / Danse, le département du Val-de-Marne, la SACD.

Meytal Blanaru

 

Née en Israël en 1982, basée à Bruxelles depuis 2009, Meytal Blanaru est danseuse, chorégraphe, ainsi que professeur de danse et de Feldenkrais.

Depuis 2008 et un premier solo, Lilly, elle développe une recherche personnelle en matière de mouvement. Partant de la méthode Feldenkrais, sa curiosité pour créer une fusion entre Feldenkrais et la danse l’a amenée à construire lentement une pratique corporelle très spécifique qu’elle a baptisée « Fathom High ».

En 2011, elle crée un deuxième solo, Aurora, qui ne cesse de tourner depuis (il a notamment été sélectionné en 2014 par la prestigieuse plateforme Aerowaves).

En 2018, elle signe dans un dispositif en quadri-frontal une première pièce de groupe, WE WERE THE FUTURE. La production de cette pièce est l’occasion pour elle de déposer une première demande d’aide à la création auprès du Service de la Danse de la Fédération Wallonie-Bruxelles ; aide qu’elle obtient. Par ailleurs, ce projet reçoit la coproduction française de l’ensemble des CDCN (Centres de Développement chorégraphiques nationaux) qui comprend également la diffusion de la pièce. WE WERE THE FUTURE est également sélectionné pour l’édition 2019 d’Objectif Danse à Bruxelles, dans la catégorie Artistes émergents.

En décembre dernier, Meytal Blanaru entame un processus de recherche à partir de la communication non-violente, afin de voir comment ce concept peut venir interroger et alimenter son écriture chorégraphique. Par ailleurs, elle prépare un solo, rain, dont la première aura lieu ce printemps aux Brigittines. En mai prochain, elle entamera le processus de création d’un nouveau projet de groupe, UNDIVIDED (objet de la présente demande) dont la première aura lieu au printemps 2021. En outre, cet été 2020, elle répondra à une commande pour le Scottish Dance Theatre, compagnie pour laquelle elle créera en août une pièce de groupe ; l’occasion pour elle de mettre à l’épreuve quelques éléments d’intentions de son futur projet, UNDIVIDED.

En tant qu’interprète, depuis son arrivée en Europe en 2009, Meytal Blanaru a travaillé avec, entre autres : Lisi Estaràs (Les Ballets C de la B), Damien Jalet (Eastman Dance Company), Samuel Lefeuvre, Roberto Oliván, Clara Furey, Martin Kilvady. En 2014, elle est assistante de Damien Jalet dans sa création Yama pour le Scottish Dance Theatre.

Enfin, depuis neuf ans, elle enseigne également sa technique chorégraphique personnelle : à la Salzburg Experimental Academy of Dance (SEAD), à P.A.R.T.S., au DansCentrumJette et dans d’autres écoles en Europe, aux Etats-Unis et en Israël. En 2015, dans le cadre de cette activité de transmission, elle signe SAND, pièce de groupe réalisée avec des étudiants de la Salzburg Experimental Academy of Dance. En 2017, elle crée une autre pièce de groupe dans le cadre du projet Dankse, initié par le DansCentrumJette, avec neuf jeunes danseurs professionnels. Enfin, en septembre 2019, elle signe une seconde création de groupe avec la SEAD, akin.

 

Meytal Blanaru – UNDIVIDED