Skip to content

Inter-actions chorégraphiques Habib Ben Tanfous

« J’aime bien l’idée de gommer la barrière scène-gradin, d’être dans un lieux partagé, de me dire que les spectateurices ont un possible effet sur ce qui se passe sur le plateau. Je ne suis pas très fan du quatrième mur ».
© Leslie Artamonow
© Leslie Artamonow
IMG20230831170518

ELAN 2023 – CND Lyon

Le CND a lancé en 2021 une école de l’égalité des chances pour la danse, nommée Élan, dont la finalité est d’ouvrir les voies de la professionnalisation dans la danse. Les étudiants ont entre 15 et 21 ans et sont déjà dans un processus de danseur.euses en devenir. La formation Élan a pour finalité d’ouvrir les voies de la professionnalisation dans la danse. Élan s’affirme comme un espace d’inventivité, d’expérimentation, de recherche et de formation afin de permettre aux jeunes danseur.euses de découvrir et de parcourir ensemble de nouveaux champs artistiques.

Contacté par Julie Guibert, ancienne directrice de l’opéra national de Lyon, Habib Ben Tanfous a eu carte libre sur le choix de sa transmission corporelle le temps d’une formation de 3 jours. Avec les jeunes, il a décidé de travailler sur la notion du corps fragile, du corps comme « archives ». Comment sortir de l’idée d’un corps performant où la technique n’est pas le point de départ mais plutôt quelque chose qui accompagne notre propre corps ?

Capture d’écran 2023-12-12 à 13.04.05

Orchestre vide (création 2025-2026)

« Le temps d’une nuit nous plongeons dans un endroit où tous les épanchements sont possibles. Un karaoké où viennent, le temps d’un instant, s’essayer à la chanson des êtres complexes, et s’y perdre. Entre délires et réalités, entre visible et invisible. Cinq personnages aussi éclectiques que singuliers se racontent à travers les mots de chansons d’une époque qu’iels n’ont pas connue ».

Pourquoi inclure le public ?

Le karaoké ici est un contexte, un endroit des possibles, un écosystème où se rencontrent des êtres. Toute personne participante peut mener à une soirée totalement différente.
Habib souhaite créer un endroit où on a la possibilité de devenir un « être fantasmé » sans se prendre pour une grande star de la chanson. Quand on se rend dans un karaoké, dans un endroit hors de la routine, on se transforme. Une personne introvertie, dans la vie, pourrait devenir Céline Dion le temps d’une chanson.
Cette création d’environ 45 minutes s’inscrira dans le cadre d’une soirée qui offre la perspective d’une nuit sans fin.

Comment faire pour que ce lieu devienne un lieu commun ?

Pour cette création, Habib aimerait choisir un espace partagé en dehors d’un théâtre conventionnel, sans gradins, ce qui permettra de rompre avec la théâtralité habituelle.
Des résidences seront organisées, servant de laboratoire ouvert, afin d’explorer comment le public pourra interagir sur scène, le temps d’un slow peut-être. Pendant ces résidences, les participant.e.s seront préalablement informé.e.s qu’iels seront appelé.e.s à participer activement à la pièce.
Résidence à La Bellone : (avril 2024)
Résidence en Autriche : (6-10 mai 2024)

Portrait Habib Ben Tanfous