Présentation

 

L’art de conserver la santé

de Ondine Cloez

 

« L’art ne saurait de l’homme éterniser les jours,
Et le mal quelques fois brave tous les secours.
Si tu veux de tes ans prolonger la durée,
Soupe peu, du vin pur ménage ta verrée;
Marche après ton repas; ne dors point dans le jour;
De l’urine et des vents crains en toi le séjour;
Chasse loin les soucis, évite la colère:
C’est ce qu’écrit Salerne au bon roi d’Angleterre. »

 

En découvrant le traité du XIIIe siècle de l’École de Salerne sur l’art de vivre en bonne santé, Ondine Cloez s’interroge : comment imaginer les gestes perdus ? Dans cette pièce chantée, elle et deux complices danseuses interprètent les aphorismes de l’ouvrage, partagent quelques réflexions et révèlent ce que leurs corps contiennent d’alors.
Pour cultiver les plantes médicinales de son jardin, Ondine Cloez déterre le Regimen Sanitatis Salernitarium, recueil populaire de préceptes d’hygiène de vie, manuel pour une relation au corps et au monde. Ces poèmes en alexandrins traitent du rhume, du sommeil et de la passion amoureuse comme de l’été, de la cerise ou du vin ; tutoient leur lecteur, le médecin ou la plante. La chorégraphe et performeuse française installée à Bruxelles s’entoure de ses amies Anne Lenglet et Clémence Galliard pour concevoir une partition vocale et chorégraphique d’après l’ouvrage. Loin d’une reconstitution historique ou esthétique, c’est avec le langage, leurs imaginaires et leurs corps de danseuses contemporaines qu’elles vont à la rencontre des corps médiévaux et des gestes perdus. En prolongeant une démarche initiée dans le solo Vacances Vacance, centré sur le rapport du mouvement avec sa propre pensée ou avec la littérature qui le décrit, l’artiste dessine en creux une danse de l’absence et de la survivance. Son interprétation aussi approfondie qu’indisciplinée de ces corps, de leurs états et de leurs émotions joue avec malice du hiatus entre ce qui est dit, ce que l’on voit et ce que l’on perçoit.

 

– Mélanie Jouen pour le Festival d’Automne à Paris

 

Interview
https://www.youtube.com/watch?v=8F8sfTk91OU

 

Photos

 

© Margot Videcoq

© Ondine Cloez  & Anne Lenglet

Teaser

 

Dates

 3.06.2023, Théâtre du Beauvaisis, Scène Nationale, Beauvais, France
6 & 7.05.2022, Théâtre de Poche, Hédé-Bazouges, France
26 & 27.04.2022, La Grange, Centre/Arts et Sciences/Unil, Genève, France
21 & 22.02.2022, Le Lieu Unique, Nantes, France
15 > 19.02.2022, Les Brigittines, Centre d’Art du Mouvement de la ville de Bruxelles, Belgique
27 > 30.05.2021, Les Laboratoires d’Aubervilliers/ Festival d’Automne, Paris, France
13 > 18.10.2020, Théâtre de la Bastille/Festival d’Automne, Paris, France
08.2020, Festival far° de Nyon, CH annulé/covid 

 

Crédits

Une proposition de Ondine Cloez 

Interprétation Ondine Cloez, Clémence Galliard, Anne Lenglet

Lumière Vic Grevendonk

Collaboration artistique et musicale Clémence Galliard, Vic Grevendonk, Anne Lenglet, Jaime Llopis

Regard extérieur Marine Bestel

Production Entropie production 

Diffusion et production de tournée Arts Management Agency – France Morin et  Anna Six

Coproductions Festival d’Automne à Paris, CDCN Atelier de Paris, CCN Le Phare – Le Havre, Les Laboratoires d’Aubervilliers, Théâtre de la Bastille, Les Brigittines – Centre d’Art du mouvement de la Ville de Bruxelles, far° Nyon, CDCN de Grenoble – Le Pacifique, Service de la Création artistique de la Fédération Wallonie – Bruxelles

Soutiens de Buda – Courtrai, Vooruit – Gand, Honolulu – Nantes , Le Pic – Saint-Jean des Ollières

Le Département de la Seine-Saint-Denis a soutenu la création de cette œuvre.

 

Ondine Cloez

Ondine Cloez (1979) est une chorégraphe et performeuse française basée à Bruxelles. Son parcours commence par une formation en danse classique au Conservatoire National de Grenoble. En 1998, elle s’installe à Bruxelles et étudie à P.A.R.T.S. pendant trois ans. Elle participe à la formation Ex.e.r.ce au Centre Chorégraphique National de Montpellier, en 2002. 

Depuis elle travaille comme interprète pour Mathilde Monnier, Laurent Pichaud, Linda Samaraweerova, Marcos Simoes, Sara Manente, Jaime Llopis, Randy Carreno, Rémy Héritier, Antoine Defoort & Halory Goerger, Grand Magasin, Jocelyn Cottencin, Loïc Touzé, Gaël Santisteva…
En 2009, elle co-signe avec Sara Manente et Michiel Reynaerts la vidéo Some Performances et le projet in situ Grand Tourists.
Elle créée en 2018 sa première pièce, le solo Vacances vacance et L’art de conserver la santé en octobre 2020. Dans la foulée de cette création elle propose une déclinaison pour extérieur La Ballade des Simples.
En 2020 et 21, Ondine Cloez est artiste en résidence aux Laboratoires d’Aubervilliers. Partant de l’ouvrage du XIIIe siècle, L’art de conserver la santé, elle multiplie les propositions en arborescence : une pièce chorégraphique, des balades et visites, des conférences prolongeant sa réflexion sur la santé et le Moyen Âge.

http://www.leslaboratoires.org/projet/ondine-cloez-aux-laboratoires/ondine-cloez-aux-laboratoires

En 2022, elle commence en collaboration avec la danseuse, comédienne et chorégraphe Kotomi Nishiwaki une recherche pour un duo The first word of the poem of the first collection is basket.

 

 

Ondine Cloez – L’art de conserver la santé