Présentation

GR OO VE

de Soa Ratsifandrihana

Dès l’enfance, mon imaginaire s’est construit autour de la musique. J’ai toujours vanté ces moments en famille où nous nous amusions à incarner les chansons que nous aimions. On y parvenait en enchaînant de petits gestes sophistiqués, amplifiés par l’attention qu’on leur accordait. Nos corps épanouis, comblaient les silences avec aplomb et anticipaient les accents de la musique avec audace. En d’autres mots, nous cherchions à groover.

J’ai continué à cultiver cette danse, seule, dans mes heures de rêverie. Aujourd’hui, consacrer du temps à cette pratique s’impose comme une évidence. De ce besoin, est née cette urgence de m’écrire une danse, avec des mouvements que j’aime.
À travers ce solo, je partagerai ma relation à la danse et à la musique sur base d’une notion qui m’est essentielle et pourtant peu définie: le groove. Qu’est-ce que le groove ?

Une culture à la transmission informelle peut-être, une science sans manuel, ni formule… On l’emploie mais on ne l’explique pas. C’est de l’ordre du sensible et de l’intuition. C’est pourquoi il n’a jamais été élevé au rang de « savoir ». Or, à mon sens, le groove a bien son
lot de connaissances.

Le groove est avant tout une affaire de rythme. C’est l’habileté à articuler un rythme de façon à obtenir un balancement agréable à l’écoute ou à la vue. C’est un phénomène d’embellissement. En effet, le mot groove est un terme argot de la musique jazz, apparu à la fin des années 30. Il signifie littéralement, dans le sillon du disque ou dans le coup.

Comment une pièce chorégraphique pourrait-t-elle mettre en scène le groove? Peut-on l’écrire ?

Photos

photo : Lara Gasparotto

Teaser

Dates

 

Création 2022

Crédits

 

Concept, chorégraphie, interprétation

Soa Ratsifandrihana

Création musicale

Sylvain Darrifourcq

Création costumes

Coco Petitpierre

Production déléguée, diffusion

 Arts Management Agency 

Avec le soutien de

CDCN Toulouse – Occitanie, Point Culture, Fabbrica Europa, …

Presse

 

Soa Ratsifandrihana

Soa Ratsifandrihana

Danseuse et chorégraphe, Soa Ratsifandrihana s’est formée au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Elle intègre ensuite des compagnies aux univers singuliers. Soa travaille avec James Thierrée, Salia Sanou et Anne Teresa de Keersmaeker. Parmi de nombreuses productions, elle danse Tabac Rouge, Du désir d’horizons, Rosas Danst Rosas, Rain, Drumming – ou encore Fase dans laquelle Soa reprend le solo Violin Phase d’Anne Teresa.
En parallèle de son travail d’interprète, elle continue de développer son propre travail à travers des projets différents. Elle collabore avec les musiciens Sylvain Darrifourcq et Ronan Courty dans Tendimite, une écriture minimaliste et nerveuse. En 2017, elle est invitée par le festival « Le Printemps des Poètes » à Grenoble pour présenter un court solo. Aujourd’hui, installée à Bruxelles, elle s’investit dans la création d’un nouveau projet solo intitulé G R OO V E.

 

 

Soa Ratsifandrihana – GR OO VE