Fampitaha, fampita, fampitàna, 2024

Avec Fampitaha, fampita, fampitàna, signifiant la comparaison, la transmission, la rivalité en malgache, la chorégraphe Soa Ratsifandrihana fabrique une histoire qu’elle aurait aimé entendre et voir. Entre récits radiophonique, musical et chorégraphique, ce spectacle diasporique joue entre oralité et mouvement, pour nous rappeler que nos corps, au même titre que nos paroles ou nos sons, portent des histoires. Soa s’entoure du guitariste Joël Rabesolo et des performeur.euses Audrey Merilus et Stanley Ollivier, avec qui elle voyage vers une errance, une créolisation peut-être.

 

« La créolisation emporte ainsi dans l’aventure du multilinguisme et dans l’éclatement inouï des cultures. Mais l’éclatement des cultures n’est pas leur éparpillement, ni leur dilution mutuelle, il est le signe violent de leur partage consenti, non imposé. » Édouard Glissant

 

Le spectacle compose le second volet d’un diptyque. Il fait écho à une création radiophonique intitulée Tsy izaho no mandainga fa ny olobe tany aloha / Ce n’est pas moi qui mens, ce sont les anciens réalisée par Soa Ratsifandrihana et Chloé Despax avec l’aide de Prisca Ratovonasy.

With Fampitaha, fampita, fampitàna – meaning comparison, transmission, and rivalry in Malagasy – choreographer Soa Ratsifandrihana creates a story she would have loved to have heard and seen. A mix of radio, musical and choreographic storytelling, this diasporic show plays with orality and movement, reminding us that our bodies, in the same way as our words and sounds, tell stories. Soa is joined by guitarist Joël Rabesolo and performers Audrey Merilus and Stanley Ollivier, with whom she travels on a wandering journey, a creolisation perhaps.

 
“Creolisation brings with it the adventure of multilingualism and the unprecedented explosion of cultures. But the explosion of cultures is not about their dispersal, nor their mutual dilution; it is a violent sign of their consensual, non-imposed sharing.” Édouard Glissant

The performance is the second part of a diptych. It echoes the radio creation entitled Tsy izaho no mandainga fa ny olobe tany aloha / Ce n’est pas moi qui mens, ce sont les anciens created by Soa Ratsifandrihana and Chloé Despax, with the support of Prisca Ratovonasy.
 

Dates

2024

[PREMIERE] 25 mai, Le Varia dans le cadre du Kunstenfestivaldesarts, co-présentation Kaaitheater, Bruxelles (BE)  

26 maiLe Varia dans le cadre du Kunstenfestivaldesarts, co-présentation Kaaitheater, Bruxelles 

 27 maiLe Varia dans le cadre du Kunstenfestivaldesarts, co-présentation Kaaitheater, Bruxelles 
28 maiLe Varia dans le cadre du Kunstenfestivaldesarts, co-présentation Kaaitheater, Bruxelles 
29 maiLe Varia dans le cadre du Kunstenfestivaldesarts, co-présentation Kaaitheater, Bruxelles
6 juin, June Events, Atelier de Paris CDCN, Paris (FR)
16 août , Tanz Im August, Berlin (DE) 
17 août, Tanz Im August, Berlin 
18 août, Tanz Im August, Berlin  
18 septembre, MC93 – Maison de la Culture de Seine- Saint-Denis Bobigny dans le cadre du Festival d’Automne  (FR)
19 septembre, MC93 – Maison de la Culture de Seine- Saint-Denis Bobigny dans le cadre du Festival d’Automne  (FR)
20 septembre, MC93 – Maison de la Culture de Seine- Saint-Denis Bobigny  dans le cadre du Festival d’Automne  (FR)
21 septembre, MC93 – Maison de la Culture de Seine- Saint-Denis Bobigny  dans le cadre du Festival d’Automne  (FR)
22 septembre, MC93 – Maison de la Culture de Seine- Saint-Denis Bobigny dans le cadre du Festival d’Automne  (FR)
19 ou 20 novembre, La Manufacture – CDCN Bordeaux La Rochelle
10 décembre, Scène nationale d’Orléans en coprésentation avec le CCN d’Orléans – Maud Le Pladec
14 décembre, December Dance, Bruges 
 
2025
24 janvier – Pôle Sud CDCN de Strasbourg
4, 5 février – La Place de la Danse, CDCN de Toulouse

8 février – Les Hivernales, CDCN Avignon 

9, 10, 11, 12 avril , Théâtre de Chaillot, Paris, France

 

Crédits

Un spectacle de Soa Ratsifandrihana
Créé et interprété par : Audrey Merilus, Stanley Ollivier, Joël Rabesolo, Soa Ratsifandrihana
Création musicale : Joël Rabesolo
Création sonore : Chloé Despax
Regard sur les questions de transmission et d’identité : Prisca Ratovonasy
Dramaturgie : Lily Brieu Nguyen
Textes : Sékou Semega
Regard vidéo et archives: Valérianne Poidevin
Création lumière : Marie-Christine Soma
Collaboration artistique de la chorégraphe Amelia Ewu 
Collaboration artistique : Raza
Régie générale:  Blaise Cagnac
Régie lumière : Diane Guérin
Régie son : Guilhem Angot
Création costumes : Harilay Rabenjamina
Production, diffusion : ama brussels 
Coprésentation:  Théâtre Varia, Kaaitheater, Kunstenfestivaldesarts
Production déléguée:  ama brussels, Théâtre Varia,en collaboration avec Météores

Coproduction: Théâtre Varia, Kaaitheater,  Kunstenfestivaldesarts, Charleroi danse, MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, ICI – centre chorégraphique national Montpellier  Occitanie / Direction Christian Rizzo, centre chorégraphique national d’Orléans – direction Maud Le Pladec,  Le Gymnase-CDCN Roubaix, La Place de la Danse-CDCN Toulouse / Occitanie,  Fonds Yavarhoussen, Dance Reflections by Van Cleef & Arpels, Tanz im August,  La Coop asbl, Shelter Prod

Coproduction A-CDCN (Les Hivernales – CDCN d’Avignon, La Manufacture – CDCN Nouvelle- Aquitaine Bordeaux · La Rochelle, L’échangeur – CDCN Hauts-de-France, Le Dancing CDCN Dijon Bourgogne-Franche-Comté, Chorège CDCN Falaise Normandie, Le Pacifique – CDCN Grenoble – Auvergne – Rhône- Alpes, Touka Danses – CDCN Guyane, Atelier de Paris / CDCN, Le Gymnase CDCN Roubaix – Hauts- de-France, POLE-SUD CDCN / Strasbourg, La Place de la Danse – CDCN Toulouse / Occitanie, La Maison Danse CDCN Uzès Gard Occitanie, La Briqueterie CDCN du Val-de-Marne)
Résidences : ICI – CCN Montpellier  Occitanie, La Bellone – Maison du spectacle, Gemeenschapscentrum De Kriekelaar, Université d’Antananarivo, KAAP, Le Gymnase-CDCN Roubaix, Théâtre Varia, CCN d’Orléans, Radio Grenouille
Soutiens : Fédération Wallonie-Bruxelles – Service de la danse, Wallonie-Bruxelles International, taxshelter.be, ING et tax shelter du gouvernement fédéral belge

Soa Ratsifandrihana est artiste en résidence au Kaaitheater pour la période 23-25.

Remerciements à Adeline Rosenstein, Dominique Ranaivoson, Naivo, Maria Dogahe, Saïda Augustine, Aina Zo Raberanto, Helihanta Rajaonarison. Merci à mes proches, mes piliers, mes amours.

Format : frontal
Plateau : 10 x 10
Jauge : 300 places maximum
Public : 14 ans et +
Équipe en tournée : 7

Fampitaha, fampita, fampitanà | 2024

Portrait Soa Ratsifandrihana