© Michiel Devijver

RUUPTUUR, 2022

Mercedes Dassy Danseuse et chorégraphe, Mercedes Dassy utilise son corps comme arme, comme outil, comme obstacle, comme espace d’exploration, super-objet et vecteur de son engagement dans une lutte totale.
La jeune artiste condense dans une triangulation chorégraphique, politique et esthétique son bouillonnement réflexif, connecté au féminisme et nûment implanté dans le présent. Après le solo B4 Summer (créé au Festival Pays de Danses 2020), RUUPTUUR passe au collectif sous la forme d’un quatuor féminin explosif, au sein duquel chaque danseuse conserve son propre style qu’il provienne de la danse contemporaine, urbaine ou de la performance. Sur un son pulsé, les corps sont augmentés d’une prothèse suggestive – imposante armature chevaline – pour visiter les multiples strates de la rupture, qu’elle soit sociale, intime ou politique, et pour ruer dans les brancards des conventions, du protocole, des canons, des standards, des coutumes et des normes. C’est lors d’un rituel joyeux, aussi tonique qu’anarchique, palpitant entre transe et cri primal, que les quatre centauresses-cyborgs, dompteuses de frousses et de contraintes, pulvérisent la morosité rampante et défient l’avenir, intrépides et fières !

Texte par Véronique Stas

Dancer and choreographer Mercedes Dassy uses her boy like a weapon, a tool, an obstacle, as a space of exploration, a super object, and a vehicle for engagement in total struggle.

The young artist condenses in a choreographic, political, and aesthetic triangulation her fizzling reflection on feminism strongly rooted in the present. After the solo B4 Summer (created at the Festival Pays de Danses 2020), RUUPTUUR switches to the collective form with an explosive female quartet in which each dancer retains her own style, whether it is contemporary, urban or performance art. To pulsating sound, with bodies augmented by a striking prothesis – an imposing equine armature – they explore the multiple strata of rupture, whether they be social, intimate, or political, and fight against conventions, protocol, canons, standards, customs and norms. It is during this joyful ritual, as invigorating as it is anarchic, pulsating between trance and primal scream, that these four centaur-cyborgs, tamers of frenzies and constraints, pulverise rampant morosity and defy the future, fearless and proud!

Text by Véronique Stas

Dates

[PREMIERE] 13 au 22 janvier 2022, atelier 210, Bruxelles (BE) 

28, 29 janvier 2022, Festival Pays de danses, Théâtre de Liège (BE)  23 mars 2022, Points communs, Cergy Pontoise et du Val d’Oise (FR)  12 mai 2022, Festival Guerrières, Mars-Mons (BE)  31 mai, 1er juin 2022, Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, Théâtre Berthelot (FR)  7, 8 juillet 2022, Festival de la Cité, Lausanne (CH)  1er, 2 octobre 2022, Festival Actoral, Marseille (FR)  21, 22 décembre 2022,  Théâtre de Liège (BE)  24, 25 mai 2023, Viernulvier, Gand (BE) 12 octobre 2023 à 14h30, Objectifs Danse 11, Théâtre Marni, Bruxelles (BE)
15, 16 mars 2024, Les Ecuries, Charleroi danse, Charleroi (BE) 20, 21 septembre 2024, Fame Festival, Théâtre national Wallonie-Bruxelles (BE) 6-16 juillet 2024 – Festival d’Avignon off – Théâtre des Doms + Les Hivernales – option 28, 29 janvier 2025, Théatre de l’Aire libre, St-Jacques de la Lande (FR) mars 2025, Delta, Namur (BE) – option mars 2025, Central, La Louvière (BE) – option
 

Crédits

Concept et chorégraphie : Mercedes Dassy 
Collaboration et interprétation : Kanessa Aguilar Rodriguez, Kim Ceysens,
Justine Theizen, Mercedes Dassy 
Dramaturgie et conseil artistique : Sabine Cmelniski
Création costumes : Justine Denos
Création sonore : Clément Braive 
Création lumière : Caroline Mathieu 
Régie lumière : Caroline Mathieu, David  Alonso Morillo (en alternance) 
Collaboration dramaturgique : Maria Kakkogianni 
Regard extérieur : Judith Williquet
Production et diffusion : ama brussels 
Production déléguée : Atelier 210, ama brussels 
Coproduction : Charleroi danse, Théâtre de Liège, Vooruit, La Villette, Points communs – nouvelle scène nationale de Cergy-Pontoise/Val d’Oise, Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine Saint-Denis, Coop asbl, Atelier 210 
Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service de la création artistique
Avec le soutien de : Wallonie-Bruxelles International, La Bellone, Kunstencentrum Buda,  Studio Thor, Shelterprod, Taxshelter.be, ING, Tax-Shelter du gouvernement fédéral belge.


Durée
: 60 minutes
Format : frontal
Plateau : hauteur minimum de 6m,
largeur minimum de 12m,
profondeur minimum de 10m
– tapis de danse noir au sol
Jauge : 300 places maximum
Public : 15 ans et +
Équipe en tournée : 7

Presse

Portrait Mercedes Dassy

En savoir plus

 

 

 

 

 

 

© Michiel Devijver

RUUPTUUR, 2022

Mercedes Dassy Danseuse et chorégraphe, Mercedes Dassy utilise son corps comme arme, comme outil, comme obstacle, comme espace d’exploration, super-objet et vecteur de son engagement dans une lutte totale.
La jeune artiste condense dans une triangulation chorégraphique, politique et esthétique son bouillonnement réflexif, connecté au féminisme et nûment implanté dans le présent. Après le solo B4 Summer (créé au Festival Pays de Danses 2020), RUUPTUUR passe au collectif sous la forme d’un quatuor féminin explosif, au sein duquel chaque danseuse conserve son propre style qu’il provienne de la danse contemporaine, urbaine ou de la performance. Sur un son pulsé, les corps sont augmentés d’une prothèse suggestive – imposante armature chevaline – pour visiter les multiples strates de la rupture, qu’elle soit sociale, intime ou politique, et pour ruer dans les brancards des conventions, du protocole, des canons, des standards, des coutumes et des normes. C’est lors d’un rituel joyeux, aussi tonique qu’anarchique, palpitant entre transe et cri primal, que les quatre centauresses-cyborgs, dompteuses de frousses et de contraintes, pulvérisent la morosité rampante et défient l’avenir, intrépides et fières !

Texte par Véronique Stas

Dancer and choreographer Mercedes Dassy uses her boy like a weapon, a tool, an obstacle, as a space of exploration, a super object, and a vehicle for engagement in total struggle.

The young artist condenses in a choreographic, political, and aesthetic triangulation her fizzling reflection on feminism strongly rooted in the present. After the solo B4 Summer (created at the Festival Pays de Danses 2020), RUUPTUUR switches to the collective form with an explosive female quartet in which each dancer retains her own style, whether it is contemporary, urban or performance art. To pulsating sound, with bodies augmented by a striking prothesis – an imposing equine armature – they explore the multiple strata of rupture, whether they be social, intimate, or political, and fight against conventions, protocol, canons, standards, customs and norms. It is during this joyful ritual, as invigorating as it is anarchic, pulsating between trance and primal scream, that these four centaur-cyborgs, tamers of frenzies and constraints, pulverise rampant morosity and defy the future, fearless and proud!

Text by Véronique Stas

Dates

[PREMIERE] 13 au 22 janvier 2022, atelier 210, Bruxelles (BE) 

28, 29 janvier 2022, Festival Pays de danses, Théâtre de Liège (BE)  23 mars 2022, Points communs, Cergy Pontoise et du Val d’Oise (FR)  12 mai 2022, Festival Guerrières, Mars-Mons (BE)  31 mai, 1er juin 2022, Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, Théâtre Berthelot (FR)  7, 8 juillet 2022, Festival de la Cité, Lausanne (CH)  1er, 2 octobre 2022, Festival Actoral, Marseille (FR)  21, 22 décembre 2022,  Théâtre de Liège (BE)  24, 25 mai 2023, Viernulvier, Gand (BE) 12 octobre 2023 à 14h30, Objectifs Danse 11, Théâtre Marni, Bruxelles (BE)
15, 16 mars 2024, Les Ecuries, Charleroi danse, Charleroi (BE) 20, 21 septembre 2024, Fame Festival, Théâtre national Wallonie-Bruxelles (BE) juillet 2024 – Festival d’Avignon off – Théâtre des Doms + Les Hivernales – option 28, 29 janvier 2025, Théatre de l’Aire libre, St-Jacques de la Lande (FR) mars 2025, Delta, Namur (BE) – option mars 2025, Central, La Louvière (BE) – option
 

Crédits

Concept et chorégraphie : Mercedes Dassy 
Collaboration et interprétation : Kanessa Aguilar Rodriguez, Kim Ceysens,
Justine Theizen, Mercedes Dassy 
Dramaturgie et conseil artistique : Sabine Cmelniski
Création costumes : Justine Denos
Création sonore : Clément Braive 
Création lumière : Caroline Mathieu 
Régie générale : Inès Isimbi
Régie lumière : Inès Isimbi, Caroline Mathieu, David  Alonso Morillo (en alternance) 
Collaboration dramaturgique : Maria Kakkogianni 
Regard extérieur : Judith Williquet
Production et diffusion : ama brussels – France Morin, assistée de Clara Schmitt
Production déléguée : Atelier 210, ama brussels 
Coproduction : Charleroi danse, Théâtre de Liège, Vooruit, La Villette, Points communs – nouvelle scène nationale de Cergy-Pontoise/Val d’Oise, Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine Saint-Denis, Coop asbl, Atelier 210 
Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service de la création artistique
Avec le soutien de : Wallonie-Bruxelles International, La Bellone, Kunstencentrum Buda,  Studio Thor, Shelterprod, Taxshelter.be, ING, Tax-Shelter du gouvernement fédéral belge.


Durée
: 60 minutes
Format : frontal
Plateau : hauteur minimum de 6m,
largeur minimum de 12m,
profondeur minimum de 10m
– tapis de danse noir au sol
Jauge : 300 places maximum
Public : 15 ans et +
Équipe en tournée : 7

Presse

Portrait Mercedes Dassy

En savoir plus

 

 

 

RUUPTUUR, 2022

Danseuse et chorégraphe, Mercedes Dassy utilise son corps comme arme, comme outil, comme obstacle, comme espace d’exploration, super-objet et vecteur de son engagement dans une lutte totale.

La jeune artiste condense dans une triangulation chorégraphique, politique et esthétique son bouillonnement réflexif, connecté au féminisme et nûment implanté dans le présent. Après le solo B4 Summer (créé au Festival Pays de Danses 2020), RUUPTUUR passe au collectif sous la forme d’un quatuor féminin explosif, au sein duquel chaque danseuse conserve son propre style qu’il provienne de la danse contemporaine, urbaine ou de la performance. Sur un son pulsé, les corps sont augmentés d’une prothèse suggestive – imposante armature chevaline – pour visiter les multiples strates de la rupture, qu’elle soit sociale, intime ou politique, et pour ruer dans les brancards des conventions, du protocole, des canons, des standards, des coutumes et des normes. C’est lors d’un rituel joyeux, aussi tonique qu’anarchique, palpitant entre transe et cri primal, que les quatre centauresses-cyborgs, dompteuses de frousses et de contraintes, pulvérisent la morosité rampante et défient l’avenir, intrépides et fières !

Texte par Véronique Stas

Dancer and choreographer Mercedes Dassy uses her boy like a weapon, a tool, an obstacle, as a space of exploration, a super object, and a vehicle for engagement in total struggle.

The young artist condenses in a choreographic, political, and aesthetic triangulation her fizzling reflection on feminism strongly rooted in the present. After the solo B4 Summer (created at the Festival Pays de Danses 2020), RUUPTUUR switches to the collective form with an explosive female quartet in which each dancer retains her own style, whether it is contemporary, urban or performance art. To pulsating sound, with bodies augmented by a striking prothesis – an imposing equine armature – they explore the multiple strata of rupture, whether they be social, intimate, or political, and fight against conventions, protocol, canons, standards, customs and norms. It is during this joyful ritual, as invigorating as it is anarchic, pulsating between trance and primal scream, that these four centaur-cyborgs, tamers of frenzies and constraints, pulverise rampant morosity and defy the future, fearless and proud!

Text by Véronique Stas

Dates

[PREMIERE] 13 au 22 janvier 2022, atelier 210, Bruxelles (BE) 

28, 29 janvier 2022, Festival Pays de danses, Théâtre de Liège (BE) 
23 mars 2022, Points communs, Cergy Pontoise et du Val d’Oise (FR) 
12 mai 2022, Festival Guerrières, Mars-Mons (BE) 
31 mai, 1er juin 2022, Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, Théâtre Berthelot (FR) 
7, 8 juillet 2022, Festival de la Cité, Lausanne (CH) 
1er, 2 octobre 2022, Festival Actoral, Marseille (FR) 
21, 22 décembre 2022,  Théâtre de Liège (BE) 
24, 25 mai 2023, Viernulvier, Gand (BE)
12 octobre 2023 à 14h30, Objectifs Danse 11, Théâtre Marni, Bruxelles (BE)
15, 16 mars 2024, Les Ecuries, Charleroi danse, Charleroi (BE)
20, 21 septembre 2024, Fame Festival, Théâtre national Wallonie-Bruxelles (BE)
juillet 2024 – Festival d’Avignon off – Théâtre des Doms + Les Hivernales – option
28, 29 janvier 2025, Théatre de l’Aire libre, St-Jacques de la Lande (FR)
mars 2025, Delta, Namur (BE) – option
mars 2025, Central, La Louvière (BE) – option
 

Crédits

Concept et chorégraphie : Mercedes Dassy 
Collaboration et interprétation : Kanessa Aguilar Rodriguez, Kim Ceysens,
Justine Theizen, Mercedes Dassy 
Dramaturgie et conseil artistique : Sabine Cmelniski
Création costumes : Justine Denos
Création sonore : Clément Braive 
Création lumière : Caroline Mathieu 
Régie générale : Inès Isimbi
Régie lumière : Inès Isimbi, Caroline Mathieu, David  Alonso Morillo (en alternance) 
Collaboration dramaturgique : Maria Kakkogianni 
Regard extérieur : Judith Williquet
Production et diffusion : ama brussels – France Morin, assistée de Clara Schmitt
Production déléguée : Atelier 210, ama brussels 
Coproduction : Charleroi danse, Théâtre de Liège, Vooruit, La Villette, Points communs – nouvelle scène nationale de Cergy-Pontoise/Val d’Oise, Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine Saint-Denis, Coop asbl, Atelier 210 
Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service de la création artistique
Avec le soutien de : Wallonie-Bruxelles International, La Bellone, Kunstencentrum Buda,  Studio Thor, Shelterprod, Taxshelter.be, ING, Tax-Shelter du gouvernement fédéral belge.


Durée
: 60 minutes
Format : frontal
Plateau : hauteur minimum de 6m,
largeur minimum de 12m,
profondeur minimum de 10m
– tapis de danse noir au sol
Jauge : 300 places maximum
Public : 15 ans et +
Équipe en tournée : 7

Portrait Mercedes Dassy